L’histoire du Cimetière des Fontanelle

Le Cimetière des Fontanelle est un ancien cimetière de Naples, un ossuaire placé à l’intérieur d’une ancienne carrière de tuf.

 

L’histoire du Cimetière des Fontanelle


Son origine se lie à l’histoire de Naples et à de malheureux évènements qui ont touché son peuple au cours des siècles. En fait, jusqu’au XVI siècle les corps des défunts étaient enterrés dans les hypogés des églises, mais quand il n’y avait plus d’espace pour les corps, les fossoyeurs étaient chargés de déterrer des églises les morts les plus anciens, de les amener et de les placer dans des carrières comme celle des Fontanelle.
Mais, c’est en 1654, quand une épidémie de peste s’abat sur Naples, que la carrière des Fontanelle devient le cimetière des Fontanelle pour en accueillir les nombreux corps des morts. A cette tragédie ont suivi des tremblements de terre, des éruptions volcaniques et des années de disettes, et le cimetière des Fontanelle a été toujours le lieu où on entassait les corps des victimes de ces évènements funestes.
Au 1837, après la propagation d’une épidémie de choléra, le règlement sanitaire dispose que les défunts soient encore placés dans ce cimetière. Dans la même année, les ossuaires dans les églises de la ville sont interdits et un grand nombre de restes mortels sont amenés et entassés dans les galeries de tuf du cimetière des Fontanelle.
Le cimetière des Fontanelle est resté abandonné jusqu’à quand, en 1872, le curé du quartier Gaetano Barbati avec l’aide des femmes du peuple s’est occupé de ranger tous les os de ces corps anonymes. Depuis ce moment, une dévotion spontanée envers eux s’est développée et le cimetière est devenu un véritable lieu de culte pour les napolitaines.
Toutefois, en 1969, le cardinal Corrado Ursi a interdit ce culte pour le fétichisme qu’il avait généré et le cimetière a été fermé. Ce n’est que récemment qu’il a été réarrangé en en permettant à nouveau les visites au public.

 

 

© 2017 Associazione Insolitaguida Napoli - P.IVA 07448111216